(1)

LA SYNTHESE :

LA "FLAMME JUMELLE" DOMINANTE,

ENVIRONNEMENT CONTRE  INSTINCT,

UN COMBAT DISSOCIATIF !

POURQUOI ?

(*) Environnement contre Instinct

Nous vivons depuis des millénaires dans des civilisations où nous avons multiplié les échanges, d'abord culturellement et commercialement, en diversifiant toujours plus les moyens de transport et moyens de communication. Dans les dernières décennies, l'essor d'internet et de la téléphonie mobile a fait de notre environnement un monde "ultra-communicant". Mais nous ne parlons pas de tout... Tabouisme sur le sexe et la télépathie nous ont toujours empêchés d'observer clairement un véritable problème de société engendrant des souffrances morales inimaginables pour beaucoup de personnes dans ce monde : le cas des jumeaux disparonatals (ou "Flammes jumelles"), les condamnant, de plus, au silence ou à la moquerie.

Dans son livre "Le genou de Lucy", Yves Coppens, paléoanthropologiste et préhistorien, nous dit que certains caractériseraient l'Homme (de l'"Homo" préhistorique ici) par une certaine organisation sociale, par sa capacité à créer des outils et à la capacité à communiquer par langage articulé (le titre "Le genou de Lucy", faisant référence au genou de l'ancêtre, n'est pas sans rappeler curieusement la particularité du genou de la jumelle disparonatale voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/03/la-jumelle-coureuse-primitive.html). Cette communication nous rappelle également une notion concernant de près le jumeau disparonatal dominant : sa communication facile avec son environnement, comme tout individu, mais cela nous amène aussi à son trouble de la communication qui intervient après la rencontre de son jumeau. Cette rencontre fait réémerger son instinct, instinct qui se traduit par des réflexes, qui, eux, ne font pas intervenir la parole. Comment allier alors un réflexe sur-dimensionné qui ne s'explique pas avec une société hyper-communicante ? Si ce réflexe est d'autant plus sexuel, il n'a alors, de plus, pas d'autre alternative que de s'exprimer à distance en dehors de l'environnement ; par télépathie. Or, l'environnement nie la télépathie. Nous entrons donc dans un cercle vicieux à l'image de l'Ouroboros (1).

 

Environnement : à la recherche d'un autre Amour

Le jumeau disparonatal dominant, très civilisé, attaché à son image sociale (ego) et donc à son environnement, crée de nombreux liens affectifs. La rencontre avec son double n'intervient souvent que tardivement dans la vie du jumeau (autour de 40 ans -voir statistiques ci-dessous-) et celui-ci a déjà expérimenté plusieurs liens amoureux. Nous pouvons constater que lors de la rencontre avec l'autre jumeau, celui-ci est souvent déjà en couple avec une tierce personne ou parfois seul. Dans le premier cas, il ne se sépare pas ou quand il le fait c'est pour rejoindre une autre personne que son jumeau. Dans le deuxième cas, il sera donc libre mais s'empressera de fuir son jumeau pour former un nouveau couple avec un tiers. Dans de rares cas, nous observons même qu'il peut changer d'orientation sexuelle ou donner sa fidélité à un ordre religieux et donc tout bonnement renoncer à la sexualité même.

Au cours de mon étude auprès des jumeaux DN, il ressortait parfois pour le jumeau dominant que la "possession territoriale" (maison, profession, cadre familial ou amical) pouvait apparaître comme étant un motif de la séparation des jumeaux DN. Mais ceci est à remettre aujourd'hui en question. Cela n'était en fait qu'une apparence, une perception influencée par les témoignages de dominés (étant les plus nombreux). En réalité, se cache toujours derrière cette apparence trompeuse, la présence d'une relation amoureuse avec une ou plusieurs personnes qui n'est pas toujours connue de l'autre jumeau.

La séparation de nos jumeaux est donc liée de près à une ou des relations amoureuses rivales. Le dominant est déjà en couple avec une autre personne dans son environnement, ou si ce n'est pas le cas, il est en recherche d'un partenaire, mais semble toujours tenté de rejeter son jumeau.

 

Instinct : Une gémellité sexuelle rejetée

Tabouisme sur le sexe et la télépathie d'un côté et interprétation spirituelle d'une sexualité "sacrée" de l'autre n'ont pas permis  jusqu'ici d'appréhender une autre gémellité pourtant présente, dans le plus grand secret, depuis des millénaires :

la GEMELLITE SEXUELLE ou

gémellité disparonatale

De plus, la confusion dialectique de la gémellité avec la fraternité a enfermé les esprits dans une perception réductrice de ce qu'elle est en réalité et n'a pas permis une définition de la gémellité sexuelle.

Dans le cas de la gémellité fraternelle, la sexualité n'intervient donc pas entre les deux jumeaux. C'est donc à l'âge de la puberté que chaque jumeau est poussé vers l'extérieur par son instinct sexuel à rechercher à former un autre couple : son couple amoureux (sexuel) à l'extérieur du couple fraternel. La nécessité de concilier les deux couples (fraternité gémellaire d'un côté et couple sexué de l'autre) n'est déjà pas sans difficulté...

A contrario, pour la gémellité disparonatale, les deux jumeaux ne sont pas voués à rechercher à former un autre couple amoureux puisqu'ils sont déjà un couple sexué (et non fraternel). Leurs instincts sexuels respectifs leur imposent de se réunir en tant que jumeaux et en tant que couple sexué et d'ailleurs, cela depuis la naissance et non depuis la rencontre. La rencontre ne fait qu'amplifier le besoin par le fait de se voir. Tout autre début de rapprochement physique (contact écrit ou oral par exemple) suffit à commencer à l'amplifier. En effet, la télépathie est déjà présente, dans une forme plus latente mais déjà influente.

Etant donné que le jumeau DN dominant forme déjà souvent un couple amoureux avec une tierce personne, ou le recherche, cela provoque donc une anomalie. Le jumeau dominé, sous l'influence de son dominant et peu dépendant de son environnement, obéit facilement à son instinct, s'il est en couple, il se sépare la plupart du temps. Par contre, le dominant, par son caractère, refuse d'être possédé par son dominé et refuse d'obéir à l'instinct, c'est le REJET, et privilégie l'Amour dans son environnement, l'Amour extra-gémellaire.

Symbole iconographique -coeur du jumeau dominant - Les épines symbolisant l'auto-protection et le rejet

Il contre ainsi son instinct, provoquant chez lui un début d'aliénation : un trouble du comportement. Commence alors pour lui un combat entre Amour souhaité et Amour imposé. 

Il n'a alors plus que deux obsessions, protéger son couple environnemental de ce jumeau dominé "intrus" qui pourrait le séparer et trouver un refuge pour assouvir quand-même sa pulsion sexuelle dans le secret pour répondre à ce manque ressenti de son double. Ce réel jumeau "chasseur" se met donc à chasser son dominé. Il le chasse d'abord de sa vie pour protéger son autre couple factuel ou potentiel (il coupe d'abord la communication, il l'évite, l'évince par la rivalité -voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/05/la-rivalite-chez-le-dominant.html - et peut même chercher ensuite à le détruire) puis il le chasse comme une proie sexuelle par télépathie, une façon de se dédoubler pour pouvoir vivre les deux Amours simultanément et sans interférer. Il se transforme alors en prédateur sexuel et traite sa jumelle comme un objet sexuel tout en ressentant cependant un Amour incompris. ("attraction", "attirance", "pulsion", "poupée" sont des mots utilisés par des jumeaux dominants. "pantin", "marionnette" sont utilisés par des jumeaux dominés).

On ne peut pas séparer des jumeaux (interdépendance), ils sont un couple inséparable. S'ils sont séparés physiquement par un fait environnemental, ils sont alors reliés par une communication de détresse : la télépathie, car émettre et communiquer ainsi pour le dominant est un moyen d'écarter l'environnement et se retrouver "seuls au monde" avec le dominé, pouvoir lui parler et pouvoir donc réaliser l'acte sexuel en le gardant à distance. C'est également pour lui un bon moyen de le garder sous son contrôle, à distance, par une induction mentale et s'assurer de sa possession (fidélité envers lui) par une ceinture de chasteté mentale lui interdisant tout autre rapport avec autrui. C'est ainsi qu'il peut, inconsciemment, provoquer chez le dominé, déjà bien avant la rencontre, une apathie sentimentale ou une anorgasmie,  un refus du mariage et de l'enfantement ou provoquer des fausses-couches durant les grossesses (beaucoup de jumelles ont subi des fausses couches).  Il tombe aussi dans une perversité et use de mensonges versant vers la cruauté envers son double. Ce qui l'oblige aussi à mentir dans son environnement. Pour le dominé, le manque physique de son jumeau devient vite insoutenable et la relation chaotique et c'est pour lui l'incompréhension totale. Il vit une blessure d'ABANDON

Symbole iconographique - Coeur du jumeau dominé - Les roses symbolisant le romantisme et la dague plantée symbolisant la blessure d'abandon

Sa perception romantique de la situation l'empêche de comprendre car elle ne peut s'observer qu'objectivement sous son angle de gémellité sexuelle.

Leur instinct sexuel, à tous deux, accentué par la compatibilité et la complémentarité de cette gémellité, est d'une forte intensité. Par télépathie, à n'importe quelle étape de la relation entre eux, l'instinct sexuel fait voir au dominé, le dominant (le plus souvent l'homme) dans sa "forme d'origine" : Le serpent. Ce dominant procède à la morsure nuptiale une ou plusieurs fois, comme le font les serpents encore aujourd'hui. Il n'est donc pas un hasard si dans notre société, de l'analyse des rêves en passant par le récit Biblique, nous avons toujours associé le serpent au sexe. L'Homme y est identifié dans son instinct. Ce qui nous démontre que le serpent fait bien partie de la mémoire humaine initiale et de la mémoire sexuelle, dans la descendance et paraît inscrit dans la reproduction. Ainsi le dominé voit, par l'effet de la télépathie, son dominant sous l'image mentale d'un serpent et ressent sa morsure physiologiquement. Voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2018/12/le-serpent-c-est-quoi.html.  Le jumeau dominant, lui, ignore souvent ce que voit et ressent le dominé à ce moment-là et ne le comprend donc pas si celui-ci l'évoque. Le dominant est celui qui veut dominer sexuellement l'autre et il formule ainsi, à la manière ancestrale ou "primitive", le message suivant : "Je te domine". La gémellité sexuelle est un rapport d'Amour mais aussi un rapport de force continuelle : la dominance. Elle doit s'équilibrer. 

Seule, la mort peut totalement séparer des jumeaux, et c'est pour cette raison que le dominé développe un tel instinct de survie, en présence de l'anomalie, il sent qu'à terme, son dominant pourrait probablement chercher à "l'effacer", en poussant la martyr à l'extrême. Voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/03/le-domine-dure-realite.html

On comprend alors que tout ceci n'est pas exprimable par le jumeau dominant, alors il ne parle pas et sa psyché en est fortement perturbée.

 

Pourquoi ?

 Il ne se domine pas et il ne sait pas pourquoi !

Pourquoi le jumeau DN dominant rejette l'autre jumeau pour l'Amour d'une autre personne ? Pourquoi n'obéit-il pas à son instinct le poussant vers son jumeau que la nature lui a destiné et ceci jusqu'à s'en rendre malade ? Pourquoi se tourne-t-il vers l'extérieur de son couple gémellaire, vers d'autres partenaires, vers une autre sexualité ou même voire vers l'abstinence ? A quoi veut-il échapper ? De quoi a-t-il-peur ?

Le dominé dit toujours "OUI" à son dominant, notamment quand celui-ci le demande en mariage (la demande est en général très rapide et précède la fuite, le "oui" signifiant pour lui "je suis à toi". Cependant, lui, montre son individualité en se montrant contrariant, en disant "NON", en se montrant ainsi décisionnaire. C'est ainsi qu'un enfant montre sa personnalité vers l'âge de 2 ou 3 ans, commençant à se soucier de son image, en utilisant le mot "NON", ce que l'on appelle d'ailleurs "l'âge du non".  Tout comme lui, il ne veut pas se sentir obligé et montre ainsi qu'il détient son libre-arbitre. En gardant de la distance entre lui et le dominé, le jumeau dominant cherche à lui échapper, "ne pas se faire attraper" et ainsi ne pas se faire posséder par lui. Il cherche à se différencier et à échapper à son interdépendance vis-à-vis de son jumeau. Peine perdue... (Voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/01/individuation-et-interdependance.html et http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/01/individuation-suite.html

Il semble alors, à première vue, ne pas accepter d'être dépendant de son jumeau, veut être indépendant et donc "unique". Il semble nier sa relation gémellaire dans laquelle il peine à trouver sa place, il entre dans un trouble dissociatif de l'identité car il contrarie son instinct. Il le fait par l'intermédiaire de son environnement en s'unissant à d'autres partenaires. En rejetant son jumeau (fuite) pour un autre ou pour d'autres, il formule son "NON" ou pour être plus descriptif "Tu vois, je n'ai pas besoin de toi." Il dit "non" pour affirmer sa personnalité, ce qui le fait devenir hyper-dominant. 

Aliénation civilisationnelle contre prédation instinctive ?

Reproduction

Il s'agit d'un combat intérieur (trouble dissociatif - Voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/03/the-mask-double-personnalite.html) pour le jumeau dominant, entre son "Alien" (suivre son environnement contrariant) et son "Predator" (contenter son instinct de chasseur) avec une prévalence cependant donnée à l'environnement, ce qui éternise son trouble car l'instinct n'est pas réputé à capituler. 

La fuite est récurrente, le trouble systématique et sa raison n'est donc pas personnelle mais collective.

Nous pouvons constater que le dominant est, à la fois, attiré et repousse le dominé. Ce qui ressemble à une indécision, une instabilité fragile. Il résiste mais son instinct, lui, l'alerte avec insistance, de son côté, qu'il commet une "erreur" contre-nature.  Il veut se montrer dominant. Or, il est dominant sur tout sauf sur un point : sa dépendance sexuelle. Il a envers lui des pulsions sexuelles qu'il ne contrôle pas. Pour cette raison, il se retrouve à être dominé par son instinct et fuit physiquement son double, mais il ne peut pas se passer de lui, c'est pour cette raison qu'il est perturbé et opère par télépathie. Pourquoi le fuit-il ainsi ? 

Il ne peut pas se dominer sexuellement

Il a peur de ne pas pouvoir se contenir, ce qui le fait douter de lui-même. Par l'impatience et l'empressement, il craint d'être impulsif et indélicat. 

De rares cas ont témoigné d'un fait particulier, certains jumeaux dominants masculins, ayant eu une relation sexuelle physique avec leur double, avant leur fuite, ont eu un phénomène pour le moins surprenant d'éjaculation interne. Ceci n'est pas du à l'acte en lui-même mais explicable par l'obsession psychique de se retenir. Ceci doublant, bien évidemment, les raisons de la fuite par la suite... Cette obsession d'endurance du jumeau va nous être expliquée par le serpent lui-même : Chez cet animal, le coït est particulièrement long et peut durer plusieurs heures.

Dans certains cas, dans ses mensonges qu'il profère à son dominé, il arrive que son psychisme alors perturbé le pousse à la perversité et à évoquer des faits comme le viol. Ainsi, il va parfois inventer avoir "été violé dans l'enfance" ou être "né d'un viol". Tout ceci est à comprendre comme une peur obsessionnelle de sa part d'être trop violent dans l'acte avec son jumeau et de lui faire du mal. Il souhaiterait être doux et langoureux (comme le sont aussi les serpents).

Cette impulsivité sexuelle envers le jumeau dominé lui fait peur car il n'a jamais ressenti une telle attraction pour un autre partenaire et celle-ci lui semble donc "anormale"... mais l'attraction et la répulsion craintive contradictoire le rendent "fou" et se traduisent par un trouble du comportement. Ancestralement, l'Ouroboros (1), en a été sa véritable représentation, bien que nous soyons nombreux à avoir cherché à attribuer à ce symbole des significations parfois bien complexes mais rappelons-nous que "la vérité est toujours très simple" !

(1) Ouroboros, appelé également le "Serpent cosmique"

Il "se mord lui même" à défaut de "mordre" son dominé (morsure nuptiale). Il est l'Ouroboros qui se mord la queue et tourne en rond, en tombant même dans le cercle vicieux de l'usage de la télépathie dont il est devenu addictif et dont il ne peut plus sortir. Cet enfermement l'empêche également de reprendre la parole auprès de son jumeau de façon ordinaire.

Et il ne reconnaît pas sa gémellité car il ne sait pas la définir.

Le dominé, lui, ne ressentant pas cette impulsivité dominante, et n'ayant pas cette interprétation négative, n'a donc pas la même dépendance sexuelle, et reste à mille lieux de la cause du problème. C'est pourtant celui-ci qui doit casser le cercle vicieux de cette télépathie par sa volonté, en montrant plus de ténacité et en devenant donc progressivement plus dominant. Il doit dire "NON", il doit dire "STOP". Il doit désynchroniser (voir http://jumeauxdisparonatals.over-blog.com/2019/03/une-belle-histoire-du-temps.html).

Le jumeau disparonanatal dominant ressent pour son jumeau une trop forte attraction sexuelle qu'il ne domine pas, il ne peut plus lui parler, il prend peur et se sépare donc de son jumeau physiquement. Cette séparation provoque alors sa dissociation psychique et l'addiction télépathique dont il ne peut plus sortir, seul. (Voir autres articles et pages du blog)

Il ne sait pas pourquoi,

Il ne sait pas que cette hypersexualité s'explique par sa gémellité sexuelle, une compatibilité ultime ou tout simplement :

tre fait l'un pour l'autre"

 

Vers une réconciliation entre instinct & environnement ?

L'environnement n'a pas enseigné à ces jumeaux ce qu'ils sont... nous devons le transmettre... de jumeau à jumeau, et dans la société.

Vous pouvez aussi nous y aider en adhérant à la Ligue   ____________________________________________________________

 

 NE MANQUEZ PAS :  (abonnez-vous)

le prochain article 

L'ADDICTION TELEPATHIQUE DU JUMEAU DOMINANT

 ET SON SEVRAGE

 

Tag(s) : #Synthèse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :