5) JUMEAUX ... EN UN MOT

"Flamme jumelle", "âme jumelle" ou "jumeau cosmique" ... Un terme revient toujours  : "JUMEAU".

 Quand tout devient problématique pour celle qu'on appelle "la flamme jumelle", c'est parce qu'elle a rencontré et reconnu un "jumeau" comme elles l'appellent toutes. 

La véritable définition de "JUMEAU" dans le dictionnaire est :

IDENTIQUE ET GROUPE PAR DEUX

Les jumeaux se ressemblent et sont ensemble. Tout le monde ne sait pas que même les frères ou soeurs monozygotes, ou "vrais jumeaux" ne sont pourtant jamais identiques en tout point. Ils n'ont pas les mêmes empreintes par exemple, ni forcément toujours les mêmes goûts.

Nous ne sommes pas contrariés lorsque nous appelons "jumeaux" des dizygotes qui ne le sont absolument pas (pas plus jumeaux que des frères et soeurs ordinaires) et nous sommes extrêmement perturbés par des similitudes que peuvent présenter parfois deux étrangers. Quand on se découvre un sosie, ne dit-on pas qu'on a trouvé son jumeau en riant ou en étant déconcerté ?

Notre perception face aux ressemblances n'est pas toujours bien explicite...

Frères et soeurs dizygotes (faux-jumeaux)

          Naissance commune, lien fraternel, sexe identique ou différent, gènes communs (fraternité ordinaire), physique différent, télépathie très faible voire inexistante.

Jumeaux homozygotes ou monozygotes (vrais jumeaux)

          Naissance commune, lien fraternel, sexe identique (sauf sesquizygotes très rares), ADN identique à 100%, physique quasi-similaire, télépathie.

Chez les jumeaux fraternels, il y a ce qu'on appelle un effet de couple, caractérisé par une interdépendance d'un côté, le besoin de l'autre, et une individuation, c'est à dire une différenciation indispensable à sa propre identité.

La séparation est souvent mal vécue. 

Ce qui semble être également le problème de la flamme jumelle. Une séparation mal vécue...

 

Mise à jour du 20/10/2022

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :